La chute de la maison Vilennvard

Olendor - Ère IV

La chute de la Maison Vilennvard

 

  1. Les Vilennvard, qui étaient-ils ?

 

La noble maison Vilennvard, famille régnante des Déserts Dorès en Daleria depuis les années 1240 de notre ère, se divisa en deux branches. Elle était renommée pour ses relations commerciales entre les royaumes d’Okurial et de Sandellia. Forts de leur position, une partie de la famille s'installa en Okurial tandis que l'autre résidait dans le domaine familial situé à la frontière du royaume de Sandellia et de l’Empire Heallfrid.

 

Avec le temps, une nouvelle génération des Vilennvard émergea, incarnée par Menfield et Wilfrid. Ces deux hommes héritèrent d'une fortune et d'une influence colossales. Grendiarl, étant sans duc à cause du décès de son précédent dirigeant sans héritier, nomma Menfield à ce poste. Pendant ce temps, Wilfrid rejoignit l'Académie des Chevaliers dans le but de soutenir son frère de près et devint rapidement l'un de ses membres éminents, finissant par en devenir le Maître à l'âge de vingt ans en l'an 1248 de notre ère.

 

La maison Vilennvard semblait alors prospère. Cependant, un événement mondial ébranla cette prospérité à un point irrécupérable. Cet événement fut la Grande Guerre Dalèrienne, débutée en l'an 1251 de l'ère IV avec la prise de l'île de Méridia par les royaumes d’Okurial et du Nord, fusionnés en une seule entité : l'Empire Dalèrien.

 

  1. La Grande Guerre Dalèrienne et la scission des Vilennvard

 

Hésitant quant au camp à suivre, les deux frères empruntèrent des chemins divergents. Alors que Menfield choisit de rejoindre le royaume de Sandellia pour s'allier à l'Alliance des Lumières après la mort du roi Victor Edxter, son frère Wilfrid opta pour les forces de l'Empire Dalèrien en tant que membre de l'Académie des Chevaliers.

 

À mesure que la guerre penchait en faveur des alliés, Wilfrid se retrouva acculé. Le fief de l'Académie des Chevaliers fut assiégé par l'Alliance des Lumières, et la majeure partie du continent de Daleria fut libérée par cette dernière. Menfield tenta à plusieurs reprises de raisonner son frère, mais Wilfrid, égaré par des idéaux sombres, maintint sa position.

 

L'assassinat de l'Empereur Aslox Stars en l'an 1256 de notre ère entraîna le déclin de son gouvernement. L'Alliance des Lumières sortit victorieuse de la guerre, et le frère cadet des Vilennvard en prit conscience. Il leva le siège de Colveil, le fief des Chevaliers, et se rendit. Il fut ensuite jugé et condamné à mort par son propre frère. Après cela, il ne resta des Vilennvard que Menfield, sa femme et son unique fils. Tandis que ces derniers demeurèrent dans le domaine familial sur le continent d’Olengard, Menfield reprit les rênes de Grendiarl et devint un conseiller éminent du roi du Nouveau Royaume de Daleria.

 

  1. L'après-guerre et le malheur de Menfield

 

Après la fin de la Grande Guerre Dalèrienne, une partie du peuple du nouveau royaume resta marquée par les atrocités du conflit. En effet, l'Alliance des Lumières et l'Empire Belliqueux d'Aslox Stars avaient non seulement livré bataille sur les champs de bataille, mais également perpétré pillages, meurtres et viols au sein des populations locales. Les Soldats Sandelliens, notamment lors de l'Assaut de Grendiarl, étaient connus pour leur barbarie. Les habitants des Déserts Dorés gardaient en mémoire ces événements horribles.

 

Au cours des années qui suivirent l'an 1256 de notre ère, Menfield eut du mal à obtenir le respect au sein de la ville dont il avait la charge. Critiqué et même traité de traître, il fut dépeint comme un monstre caricatural dans les rues. Malgré des projets honteux, dont la démolition d'une partie de la ville et de son palais ancestral pour les reconstruire, ainsi que l'envoi de la population à Port-Lacanaïl, Menfield fut rongé par le choléra, une maladie qui finit par l'emporter.

 

En l'an 1260 de notre ère, la famille Vilennvard fut frappée par un autre malheur. Le domaine familial, près d'Altarest et en bordure d'une rive d’Olengard, fut dévasté par un impressionnant raz-de-marée, causant la perte de toute vie à proximité. La femme de Menfield, enceinte de son deuxième enfant, perdit la vie sur place. Son fils, quant à lui, survécut car il était en route pour rejoindre son père.

 

La nouvelle de la mort de sa femme affecta profondément Menfield. Le duc fut incapable de se relever d'un tel drame, restant alité toute la journée et laissant son fils seul dans son apprentissage de la gouvernance de la ville.

 

  1. La chute des Vilennvard

 

En l'an 1262 de l'ère IV, le duc des Déserts Dorés rendit l'âme. Atteint du choléra depuis plusieurs années, Menfield décéda lors d'une chaude nuit cette année-là, laissant son fils âgé de dix ans à la tête d'une région qui ne portait guère sa famille dans son cœur.

 

Moins de cinq jours s'écoulèrent avant qu'Erathostène Vilennvard ne soit chassé de Grendiarl par ses habitants. En fuyant vers Sandellia, il fut traqué, capturé et pendu dans une forêt non loin des Déserts Dorés. Le manoir Vilennvard, érigé à la place du palais ancestral de Grendiarl, fut enseveli sous les sables de la ville, tandis que les habitants reconstruisirent le palais qu'ils avaient toujours connu. Les projets entrepris par la maison de Menfield furent abandonnés au profit de nouvelles constructions aux accents du passé. Ainsi prit fin la lignée des Vilennvard, une famille autrefois prometteuse dont les choix les conduisirent à une triste fin.

 

Date de dernière mise à jour : 17/08/2023

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire