Coutumes d'Historial

Olendor - Ère IV

Traditions et coutumes du royaume d’Historial

 

Parmi les six royaumes se trouvant à travers notre monde, le royaume d’Historial semble être le plus important de tous. Grâce aux travaux de l’Ordre des Lumières qui, au fil des siècles poursuit ses recherches sur l’origine de l’Homme et son Histoire, la cité d’Historia fut entièrement rénovée. Découverte aux alentours de l’an 400 de notre ère par des membres de l’Organisation des Historiens qui deviendra plus tard l’Ordre des Lumières, cette gigantesque cité est le centre névralgique de toutes les actions du royaume d’Historial et de l’Ordre lui étant affilié.

Dans cet article, découvrez les traditions et coutumes de ce royaume qui, aujourd’hui encore, s’impose comme le gardien de la paix et du savoir à travers le monde.

 

Ordre des Lumières ou Ordre du Savoir ?

 

Lorsque la Guilde des Historiens a décidé de changer de nom lors de la création du Royaume d’Historial, deux options se sont présentées : l’Ordre du Savoir, ou l’Ordre des Lumières. Ils ont ainsi choisi le second. Pourtant, le nom d’Ordre du Savoir a été souvent utilisé par plusieurs personnes pour désigner cet Ordre. De nos jours, certains citoyens du monde, et même certaines Lumières continuent de l’appeler Ordre du Savoir, malgré le nom officiel d’Ordre des Lumières. Ainsi, les deux désignations sont acceptées. Les membres de cet Ordre sont appelés les Lumières mais on peut aussi les appelés Érudits, même si une personne dite « érudit » ne fait pas forcément partie de l’Ordre.

 

Thé et alcool

 

Le thé occupe une place importante dans le Royaume d’Historial; en effet, il s’agit de la boisson favorite des Lumières lors de leurs recherches. De ce fait, de nombreux marchands en ville vendent tous types de thés provenant des quatre coins du monde. Certains membres de l’Ordre des Lumières en font d’ailleurs la collection. Au contraire, très peu d’alcool est vendu à Historial étant donné que cette boisson empêche la concentration et est ainsi mal vue par la plupart des habitants. Pourtant, la consommation d’alcool est autorisée et certains citoyens d’Historia, qui ne sont pas Lumière, n’hésite pas à en acheter et à en consommer. Et encore plus étonnant, certaines Lumières se sont spécialisées dans le domaine de la distillation afin de faire de nouvelles découvertes.

 

La fête des lumières

 

Pour célébrer l’An Mìl et la signature de la Convention de Paix Olengardienne, une gigantesque fête est organisée à Historia, la capitale du Royaume d’Historial. Cette fête a lieu tous les dix ans. Cette fête dure toute une nuit durant laquelle la ville d’Historia est entièrement éclairée de toutes les manières possibles. Il y fait tellement clair que l’on a l’impression d’être en plein jour alors qu’il s’agit de la pleine nuit. Diverses activités sont organisées au cours de la nuit et des marchands du monde entier se rendent dans la ville afin d’y vendre toutes sortes d’objets, ceux-ci attirant l’attention des membres de l’Ordre des Lumières qui n’ont pas l’habitude de voyager.

 

Le festival des feux d’artifices

 

Chaque été est organisé, durant une nuit de pleine lune en été, le festival des feux d'artifices. Des centaines d'entre eux sont envoyés dans le ciel nocturne à travers les villes et villages du royaume d'Historial. Grâce aux recherches de l'Ordre des Lumières, de nombreuses formes aux couleurs diverses et variées apportent à chaque nouvelle édition de l'événement son lot de surprises. On peut même admirer ceux-là lors du même type de festival sur Daleria, à Méllinge depuis Colveil ou Okuria étant donné leur proximité avec l'île de Méridia. De plus, au fil du temps, le festival des feux d'artifices s'est étendu jusqu'au royaume de Sandellia qui pouvaient observer les lumières engendrées par ces derniers depuis Sandelli, leur capitale. La seule différence étant la couleur de leurs propres feux. En effet, les Sandelliens utilisent de chaudes couleurs dans la nuit glacée de leur désert. L’origine de ce festival est dû à la victoire contre un certain démon lors de la deuxième bataille d’Historia.

 

La religion à Historial

 

La religion n’intéresse que très peu de monde dans le Royaume d’Historial. La plupart des chercheurs ne sont pas enclins à croire en des divinités dont ils ne peuvent même pas savoir si elles existent ou non. De ce fait, le Royaume n’attire pas les croyants, malgré une tentative désespérée de la religion du Gaišs d’y étendre son influence. Pourtant, une religion basée sur la science a failli exister, celle-ci fut nommée « Secte des illuminés ». Elle a disparu mais certains pensent qu'il existe encore des membres adeptes cachés dans notre société.

 

Les réunions internationales

 

Une réunion continentale est organisée tous les cinq ans et une réunion internationale est organisée tous les vingt ans. Lors de ces occasions, les chevaliers des différents royaumes défilent dans l’avenue principale d’Historia, attirant la curiosité des habitants. Des marchands du monde entier tentent d’y installer des stands mais les royaumes les sélectionnent bien à l’avance afin de donner une bonne image aux autres puissances. Malgré l’importance des discussions lors de cet entretien, les habitants considèrent cette rencontre comme un festival étant donné le nombre de culture présente sur les lieux.

 

Une cité culturelle

 

Le Royaume d’Historial possède une culture bien étrange. Les œuvres de fiction y sont très populaires. Les membres de l’Ordre des Lumières adorent découvrir ces univers fictifs pour se détendre après leurs longues recherches. Cela a d’abord commencé après que diverses troupes de théâtres ambulants sont arrivés à Historia. La culture de la fiction s’y est développée de différentes manières mais le format le plus populaire n’est autre que les romans et les livres dessinés. Étant facilement imprimables et pouvant être rangés dans les bibliothèques avec les livres de recherches, accessibles à tout moment et faciles à transporter, de nombreux genres littéraires se sont développés. Les maisons d'édition et les auteurs sont nombreux à Historia et les auteurs du monde entier y viennent souvent faire des échanges culturels. La franchise la plus populaire chez les Lumières ? Hercules Lama !

 

La cité de la survie

 

Historia est souvent désignée comme la Cité du Savoir, ou la Cité de la Paix, mais certains la nomment aussi la Cité de la Survie. Pour comprendre cela, il faut retourner durant l’ère III. La ville d’Historia a survécu à l’éruption volcanique de l’an 500 qui a détruit une partie du Royaume d’Olengard mais aussi à la bataille d’Historia. Pour finir, la ville a aussi résisté à la Fin des Temps. Tout cela s’explique par la nature des matériaux de construction. Historia a été conçue pour faciliter les recherches mais aussi pour survivre à tous types d’invasions et de catastrophes naturelles (à l’exception de cas extrêmes comme la chute d’un météore ou l'hiver Éternel). De nos jours, le gouvernement à fait des installations spécifiques dans les immenses sous-sols d’Historia afin qu’une population puisse survivre de manière autonome en cas de nouvelles catastrophe d’ampleur mondiale (lire l’article sur les sous-sols d’Historia). Certains superstitieux vivent à Historia seulement dans l’espoir de survivre à un potentiel désastre.

 

Date de dernière mise à jour : 01/06/2022

  • 3 votes. Moyenne 2.4 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam